Balade éthymologique sur l'austérité

Austérité imposée et sobriété volontaire
Modifié le: 21 novembre 2013

Austère

Étymologie

(1120) Du latin austerus, « âpre, aigre, sévère ». Auster est le vent du midi, d’où cette impression de violence ou de solennité.

Adjectif

austère /ɔs.tɛʁ/ ou /os.tɛʁ/ masculin et féminin identiques

  1. Qui est rigoureux pour le corps et qui mortifie les sens et l’esprit. — Note : Se dit surtout des doctrines et des pratiques religieuses.
    • Placée dans quelque maison religieuse de l’ordre le plus austère, tu auras le temps de prier et de faire une pénitence convenable, […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les vieux symboles chrétiens, tant expliqués, tant traduits, présentent à l'esprit, dès qu'on les voit, une signification trop claire. Ce sont des symboles austères de mort, de mortification. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.181)
  2. Qui est sévère pour soi et pour les autres.
    • Elle découvre des gestes de coquetterie qui, comme les gestes de pudeur, revêtent une sorte de beauté austère d’être accomplis dans la solitude. — (Henri Barbusse, [L’Enfer](http://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Enfer%28Barbusse%29 "s:L’Enfer (Barbusse)")_, 1908)
    • Homme austère. - Mœurs austères. - Visage austère. - Vertu austère. - Doctrine, morale austère. - Conduite austère. - Budget austère.
  3. (Beaux-Arts) Caractère de gravité qui exclut les agréments.
    • L’architecture d’une prison, d’un arsenal doit avoir quelque chose d’austère.
  4. _(Vieilli)_ Qualifie une saveur âpre et astringente.
    • La plupart des fruits sauvages sont d’un goût austère, sont austères au goût. - Le coing a une saveur austère.

Synonymes

Antonymes

Sobre

Étymologie

Du latin sobrius, composé de se- et de ebrius qui a donné ébriété.

Adjectif

Singulier

Pluriel

Masculin
et féminin

sobre

sobres

/sɔbʁ/

sobre /sɔbʁ/ masculin et féminin identiques

  1. Qui est tempérant dans le boire et dans le manger.
    • Mais à lui-même aussi, cette mort serrait le cœur qui, d'un coup, anéantissait un homme en pleine vigueur, dans la fleur de l'âge, sans l'avertir par les prodromes les plus légers, un homme sobre comme il l'était, et cela à quelque temps de la retraite. — (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
  2. _(En particulier)_ Qui est peu exigeant pour sa nourriture, en parlant des animaux.
    • L’âne, le chameau sont sobres.
  3. Où l’on ne fait pas d’excès de table.
    • Une vie, un régime sobre.
  4. _(Figuré)_ Se dit de celui qui use de certaines choses avec discrétion, retenue, modération.

    • Cet homme est sobre en paroles.
    • Il est fort sobre de louanges.
    • En fait d’ornements, un écrivain, un peintre, un architecte doit être sobre.
    • Elle parlait en phrases sobres
      De la révolution d’octobre.
      — (Gilbert Bécaud, Nathalie, 1964)

    • Se dit des choses dans un sens analogue.

      • Le style de cet écrivain est sobre.

Synonymes

Apparentés étymologiques